Tabourets, DNSEP, 2009

Exposition Les Écoles de Design, commissaire Michel Bouisson, VIA, Paris XIIème (7 juillet / 23 août 2009)

Issu d'une recherche alimentée par la notion d’étrangeté, ce projet questionne le déclenchement d'un léger trouble dans le rapport d’échelle, avec la suggestion d’architectures minuscules au sein du microcosme de l'habitat : il est question d'objets usuels mais investis d'une autonomie poétique destinée à générer une curiosité perceptive de l'utilisateur à l'objet. Les éléments fonctionnent en autonomie ou en systèmes combinatoires et modulables.
L'absence de codes référentiels relatifs à une fonction d'usage unique (pieds, dossier, etc) permet à l'utilisateur d'imaginer des scenarii multiples et induit la liberté d'une appropriation dans l'usage. Simultanément tabouret ou menue table basse, chaque meuble peut se muer à tout moment en réceptacle pour recueillir en ses recoins des objets.