Azimuts 34, Imaginaire de la mobilité, 2010

J'ai souhaité interroger les problématiques initiées par le travail de Lucy+Jorge Orta. L'article pose une réflexion, partant du microcosme urbain dans lequel interviennent les artistes jusqu'au macrocosme de territoires plus vastes, de l'individu en hors champ jusqu'au problématiques des peuples migrants et réfugiés politiques. Est entre autre évoqué le projet Antarctic Village - No Borders, dont l'extension du fac similé de passeport suggère l'adoption symbolique d’une identité universelle, conférant à son détenteur le statut de citoyen du monde, entrelacé à ses semblables et appartenant à une communauté utopique, œcuménique, responsable et décloisonnée des frontières.

Mise en page : Sébastien Dégeilh

Lien pour télécharger l'article